• DE LA LAMPE
    AU LASER

La fin des vidéoprojecteurs à lampe ?

Auteur : Thomas Vertommen, European Product Manager

Le mois dernier, Panasonic a annoncé un passage à la technologie laser pour l’ensemble de sa gamme de vidéoprojecteurs à luminosité élevée.

Cette transition marque la fin d’une époque.

En effet, certains des spectacles de projection mapping les plus mémorables du secteur ont été réalisés avec des modèles à lampe : la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques de Londres en 2012, l’immense mapping vidéo 3D projeté sur la façade du Palais du Parlement de Bucarest avec 104 vidéoprojecteurs de 20 000 lumens à l’occasion de la célébration des 550 ans de la ville, ou encore le Festival Circle of Lights de Moscou en 2015 et les 142 appareils utilisés pour battre un record du monde Guinness.

Dévoilé il y a sept ans, le modèle PT-DZ21K a permis à Panasonic d’atteindre une part de marché de 80 % dans ce segment – une position que la marque a conservé jusqu’à aujourd’hui.

Mais les appareils laser ont largement fait leurs preuves en matière de fiabilité maximale et d’entretien minimal : il est donc temps de clore le chapitre de cette technologie.

Selon nous, le passage à la technologie laser permettra une expansion du marché. Cette intuition est soutenue par des données concrètes : l’an dernier, la valeur du secteur de la projection laser était estimée à 4,57 milliards de dollars, et devrait atteindre 10,53 milliards d’ici 2023.

À mesure que les technologies se développent et que les prix baissent, il est probable que les vidéoprojecteurs à lampe traditionnels continuent de se raréfier. Les vidéoprojecteurs à lampe ne sont pas recommandés pour la location et l'événementiel, et ce pour une multitude de raisons : l’attente nécessaire pour atteindre une luminosité maximale, l’utilisation d’unités doubles pour projeter plusieurs fois la même image, ou encore la luminosité irrégulière et l’impossibilité d’aligner les vidéoprojecteurs hors axe.

Les professionnels du secteur doivent bien avouer qu’il n’existe aucune raison valable de privilégier les modèles à lampe par rapport aux modèles laser, à moins de chercher à maximiser le chiffre d’affaires lié au remplacement des lampes ou à la location d’équipements en double.

Selon une étude réalisées par Panasonic, les événements de projection et les affichages expérientiels sont de plus en plus recherchés. Le projection mapping a déjà été utilisé pour remplacer des feux d’artifice. Cette demande croissante et les progrès technologiques (permettant notamment le suivi en temps réel) ont fait de la projection le choix idéal pour les concerts, les performances en direct et les affichages publics.

Les vidéoprojecteurs laser de Panasonic ont été utilisés pour illuminer la tour Eiffel lors des « Japonismes 2018 », un événement célébrant les 160 ans d’amitié franco-japonaise ; et lors de la représentation « Le jugement dernier - Michel-Ange et les secrets de la chapelle Sixtine », qui immergeait les visiteurs dans les fresques vivantes de la chapelle Sixtine à l'aide d'une surface de projection offrant une vision à 270 degrés. Cette année, lors de l’ISE, nous avons collaboré avec Bart Kresa, spécialiste du projection mapping, pour réaliser une œuvre admirée par plus de 100 000 personnes.

Sviatovid, une sculpture à multiples facettes de cinq mètres de haut, succède ainsi à Shogyo Mujo, la sculpture culte présentée pour la première fois aux États-Unis en 2014 lors du festival Burning Man dans le désert du Black Rock. La nouvelle sculpture Sviatovid a été illuminée à 360° en résolution True 4K par quatre vidéoprojecteurs laser 4K PT-RQ32 de Panasonic, dotés d’une luminosité de 30 000 lumens.

Bart Kresa est convaincu que les technologies de suivi associées à des serveurs média puissants peuvent jouer un rôle décisif dans le développement des arts créatifs. « Pour les Universal Studios à Osaka, nous avons créé un robot mobile Optimus Prime et réalisé un projection mapping en direct à l’aide d’une technologie de suivi et de sept vidéoprojecteurs Panasonic.

Pour les professionnels du secteur, le mapping est une technologie bien établie, mais de nombreux spectateurs la découvrent pour la première fois ; en fait, elle n’en est qu’à ses débuts. »

« À l’avenir, je pense que vous allons voir davantage d’affichages de mapping permanents, par exemple pour générer de la fréquentation dans les centres-villes. On constate déjà une explosion de la demande pour la signalisation et la mise en valeur des bâtiments. »

À une époque où les consommateurs sont à la recherche de nouvelles expériences, les organisations (des musées aux commerces de détail) utilisent des projections de plus en plus complexes, pour lesquelles le laser est la solution idéale. Avec ses modules laser scellés hermétiquement, le projecteur PT-RZ21K de Panasonic offre par exemple jusqu’à 20 000 heures de projection non-stop. Les sociétés de location ont ainsi accès à des appareils plus fiables et aux couleurs plus uniformes, ce qui réduit leur besoin en entretien et leur coût total de possession.

La technologie laser a le potentiel de faire croître le marché, avec des installations de projection mapping permanentes ou semi-permanentes financièrement viables grâce à une technologie de projection laser en constante amélioration. Pour les partisans des vidéoprojecteurs à lampe, impossible donc de rivaliser.