• Professional Camera Solutions

BACH RÉSONNE AU BARBICAN CENTRE

Au Barbican Centre de Londres, les caméras robotisées Panasonic ont permis au public du festival Sound Unbound de vivre la musique au plus près des artistes. 

Le festival était un projet collaboratif entre le Barbican Centre et ses partenaires artistiques : l'Orchestre symphonique de Londres, l'Orchestre symphonique de la BBC, Britten Sinfonia, l'Academy of Ancient Music et la Guildhall School of Music & Drama. Pendant ce week-end, le festival proposait 64 concerts découvertes, offrant aux spectateurs un magnifique aperçu de la musique classique d'aujourd'hui. Artistes établis ou jeunes talents, tous avaient été choisis pour leur envie de communiquer avec le public.

Le festival a permis à un public intéressé par la musique classique de la découvrir sous un tout autre aspect, avec une grande variété de styles et une présentation volontairement peu cérémonieuse.

« Notre objectif était d'aller à la rencontre d'un public qui n'a pas l'habitude d'écouter du classique » explique Mark Bloxsidge, directeur technique au Barbican Centre. « C'était aussi une façon de faire découvrir ce genre aux spectateurs les plus jeunes. Nous avons essayé de rendre le festival plus informel qu'un évènement de musique classique ordinaire, avec des représentations plus courtes, des prix très abordables et des contenus variés.

Parmi les évènements proposés, on comptait par exemple des récitals d'orgue à l'église St Giles ou des projections de films accompagnés par des concerts de l'Orchestre symphonique de Londres et de la BBC : tous les styles étaient au programme, de la musique médiévale aux artistes modernes, en passant par les grands classiques et les dernières nouveautés. »

Au total, quatre caméras à robotisées Panasonic AW-HE130 ont été utilisées pour retransmettre les concerts de la salle principale. Une caméra était montée sur une rampe d'éclairage en face de la scène, une autre sur le cadre d'un côté de la scène, et les deux autres étaient placées sur des trépieds sur la scène, de sorte qu'elles puissent être déplacées entre les morceaux pour saisir les moindres détails. 

 

Ultra-sensible, cette caméra est équipée de trois nouveaux capteurs 3MOS de type 1/2,86 afin d'offrir une excellente qualité d'enregistrement, même dans des environnements faiblement éclairés.

Les images étaient diffusées sur des écrans de quatre mètres par deux projecteurs Panasonic 10 000 lumens, et deux autres projecteurs servaient à retransmettre les différents évènements organisés dans les autres salles du Barbican Centre.

Mark Bloxsidge, chargé de la technique, se félicite de ces installations : « Nous sommes reconnaissants à Panasonic d'avoir participé à cet évènement en nous fournissant les équipements vidéo ; c'était un réel atout pour le festival.

Notre public a l'habitude des festivals et des concerts de musique pop, où des écrans géants mettent les spectateurs au cœur de l'action, et il s'attendait donc à retrouver la même atmosphère. Dans le cadre de Sound Unbound, notre défi était de rendre la musique classique plus accessible. Après tout, elle était la pop de son époque ! »

Une vidéo HD de qualité irréprochable a permis d'obtenir des gros plans des musiciens et de superbes plans du chef d'orchestre en pleine représentation. Les images étaient retransmises dans l'auditorium et dans le hall d'entrée : les visiteurs pouvaient suivre gratuitement la retransmission, ou assister au concert avant de se rendre à un autre évènement du festival Sound Unbound prévu au cours du week-end.

Une utilisation simplissime

Au total, trois techniciens étaient aux commandes du système de caméra studio en coulisses. Respectivement superviseur technique au Barbican Centre et technicien, Martin Shaw et Jack Jordan étaient tous deux équipés d'un contrôleur AW-RP120 et géraient chacun deux caméras.

Jeremy Garside, responsable technique pour l'Orchestre philarmonique de Londres, a joué le rôle de metteur en scène pendant la durée du festival en utilisant un mélangeur AW-HS50. Étant lui-même musicien, il était capable de suivre les morceaux et de diriger les caméras de sorte qu'elles passent d'une partie de l'orchestre à une autre.

« Pendant un concert de rock, il est assez facile de donner des instructions aux cadreurs car le plus souvent, les membres d'un groupe jouent tous en même temps », explique Mark Bloxsidge. « Mais dans les concerts classiques, tous les musiciens ne jouent pas en même temps, certaines familles d'instruments restent en attente pendant cinq minutes. Nous devions savoir à quel moment jouerait chaque instrument pour pouvoir anticiper les mouvements de la caméra. La sortie multi-vues de l'AW-HS50 nous a été très utile. Nous avons été surpris de constater qu'il était en mesure de nous fournir tout ce que nous attendions d'un si petit appareil.

Nous avons opté pour le contrôleur AW-RP120 afin de pouvoir utiliser les préréglages pour paramétrer les prises de vue avant les concerts. Nos opérateurs avaient préparé des vues des cordes, des cuivres, et ainsi de suite, et pouvaient ensuite changer d'angle sur demande pendant le concert, à l'aide d'un simple bouton.

C'était très impressionnant, car nos techniciens sont parvenus à manœuvrer deux caméras très rapidement, à partir d'un seul outil, alors qu'ils n'avaient encore jamais utilisé ce modèle. C'est un exemple qui illustre parfaitement la facilité d'utilisation des contrôleurs. »

Un environnement silencieux

Le bruit est également un élément important à prendre en compte dans l'installation de n'importe quel système au Barbican Centre. La salle utilise toujours un système appelé BTV, installé au début des années 2000, avec des caméras Panasonic de définition standard sur un système prototype PTZ. À l'origine, ce système avait été mis en place dans le cadre d'une coentreprise avec la BBC ; aujourd'hui, il ne peut plus être utilisé pour la diffusion des concerts à cause de la résolution des caméras.

« Tous les équipements existants contiennent des ventilateurs : c'était une vraie source d'inquiétude pour nous, car la musique classique ne peut être amplifiée et comporte souvent des parties silencieuses. Après un week-end entier, nous étions ravis de constater qu'il était impossible de discerner le moindre bruit de ventilation ou bruit mécanique avec l'AWHE130.