• La technologie derrière l'œuvre de toute une vie

La technologie derrière l'œuvre de toute une vie

Panasonic et Informationsteknik Scandinavia fournissent les solutions technologiques idéales pour mettre en lumière la collection Marina Abramović au Moderna Museet

Marina Abramović est l'une des artistes les plus iconiques et reconnues au monde pour ses performances artistiques.

Son œuvre, qui couvre plus de cinq décennies, explore la relation entre l'artiste et le public, les limites du corps humain, et les possibilités de l'esprit.

Le Moderna Museet de Stockholm a passé trois années à mettre sur pied une exposition rassemblant la plus vaste collection de la 'grand-mère de l'art performance' jamais vue en Europe.

La conservatrice Lena Essling a collaboré étroitement avec l'artiste pour créer un espace de 10 000 m² documentant de manière chronologique son travail, depuis ses premières esquisses et performances jusqu'à sa célèbre œuvre de 2010 acclamée par la critique The Artist Is Present, pour laquelle Marina Abramović est restée silencieusement assise face à 1 545 sujets – parmi lesquels James Franco, Lou Reed et Bjork – durant une période totale de 736 heures et 30 minutes.

‘The Cleaner’ rassemble plus de 120 créations et présente quelques-unes de ses plus célèbres performances – films, installations vidéo, performances publiques, scénographies et photographies – des années 1970 à nos jours.

L'exposition présente également des œuvres créées avec l'artiste allemand Ulay, son partenaire d'art et dans la vie privée entre 1976 et 1988. Certaines de ses premières créations – peintures, photos, compositions sonores et travaux sur papier – y sont présentées pour la première fois.

Étant donné que la majeure partie de la collection est composée de vidéos de ses nombreuses performances, le musée devrait créer un espace évoquant une galerie d'art en se basant sur des technologies qui pourraient représenter fidèlement le matériel original.

En tout, 8 écrans LCD de 55” et 33 projecteurs laser haute luminosité de Panasonic ont été intégrés de manière intelligente dans la galerie ; des modèles de couleur appropriée ont été choisis pour être suspendus au plafond et se fondre parfaitement dans la pièce.

Avec leur niveau de luminosité élevé de 500 cd/m², les écrans TH-55LF8 au design élégant offrent un grand angle de vision. Chacun pourvu d'un cadre de 6,5 mm à peine et affichant une profondeur de 56,8 mm, ils produisent des images fluides en grand format.

Deux projecteurs à source laser de 7 000 lumens et 29 modèles à 5 200 lumens (PT-RZ770 et PT-RZ570) ont été utilisés pour créer des images en mouvement captivantes.

L'installation est contrôlée grâce au logiciel propriétaire Multi Monitoring and Control Software de Panasonic, qui permet à la galerie d'activer ou de désactiver toutes les technologies audiovisuelles via un seul ordinateur terminal connecté au réseau. 

Lena Essling, conservatrice du musée : « Nous avons beaucoup parlé de la manière de mettre en avant ses créations. Chacune pouvait être présentée à l'aide de photographies, la plupart d'entre elles sous forme de vidéos et certaines en scénographies, et nous avons décidé de les combiner. Tout cela a fait l'objet de longues discussions avec Marina, qui s'implique énormément dans la présentation de son travail. »

« Elle crée des performances artistiques depuis les années 1970, et a pleinement conscience de l'importance de les documenter de manière professionnelle. » 

« Pour l'artiste et le musée, il était donc particulièrement important de définir comment nous allions présenter l'œuvre et de bien choisir les outils. »

Parmi les créations présentées, on retrouve Balkan Baroque, qui a été couronnée à la Biennale de Venise en 1997. Trois projecteurs PT-RZ570 sont utilisés pour présenter la création, où Marina essaie en vain d'ôter le sang et la saleté d'un amoncellement d'os d'animaux – dont l'odeur flotte également dans la reconstitution du musée.

Victor Eklund, chef de projet chez Informationsteknik Scandinavia AB : « Par rapport à d'autres expositions, la qualité est exceptionnelle. C'est le résultat des technologies cohérentes utilisées à travers toute l'exposition. »

« Nous devions placer les projecteurs de manière à ce qu'ils restent discrets et n'empiètent pas sur les autres œuvres. Nous avons donc particulièrement apprécié les fonctions de zoom et de décalage de l'objectif des projecteurs. »

Les projecteurs peuvent être installés à 360°, et notamment en mode portrait pour les projections d'images verticales. La fonctionnalité embarquée d'ajustement géométrique permet quant à elle de s'adapter aux écrans de forme spéciale.  

Le système de support multi-écrans donne la possibilité de connecter de manière homogène plusieurs écrans avec les fonctionnalités de fusion des bords et de nuançage des couleurs. Ce système a été particulièrement utile pour The Artist is Present, une performance de trois mois qui s'était déroulée au MoMa de New York.

Grâce à six projecteurs PT-RZ570 et à un écran de 55", la création est présentée à l'aide d'une vidéo en rotation représentant les centaines de visages des personnes face auxquelles elle était assise.

« Il est extrêmement intéressant de connaître les types d'équipements avec lesquels vous travaillez. Vous éliminez ainsi l'opacité qui nait de l'irritation suscitée par une mauvaise image ou une image affichée sur un trop petit écran. L'art est une chose extrêmement physique. Pour l'artiste et pour nous, il était important de déterminer quels outils nous allions utiliser pour présenter au mieux cette œuvre incroyablement importante », ajoute Lena Essling.

 

Marina Abramović : « Je crée des performances artistiques. Pour les documenter, j'ai besoin d'équipements de haute qualité. Ma collaboration avec Panasonic a été une merveilleuse expérience. »

Marina Abramović, The Cleaner, du 18 févier 2017 au 21 mai 2017.

Pour en savoir plus sur le Moderna Museet, rendez-vous sur :

http://www.modernamuseet.se/stockholm/en/