La police de Brasschaat plus efficace grâce au Toughpad FZ-X1

D'interminables procédures administratives

« Suite au succès du traitement des excès de vitesse avec un système similaire, nous voulions savoir s'il était possible d'étendre ce système à d'autres infractions routières », explique Werner Hoogsteyns, chef du service de sécurité routière de la police de Brasschaat. « Avant, nos agents constataient une infraction dans la rue, puis devaient la saisir à nouveau une fois de retour au commissariat, ce qui rajoutait à chaque fois environ 10 minutes de traitement administratif au processus. En outre, la deuxième saisie des données augmentait le risque d'erreurs. Dans notre recherche pour rendre notre service plus efficace et effectif, nous avons donc conclu un partenariat avec l'entreprise Tradelec. Tradelec avait déjà développé le logiciel de traitement automatique des excès de vitesse que nous utilisions. Nous voulions donc voir si l'entreprise pouvait nous proposer une solution pour le traitement d'autres infractions.

Associer logiciel et terminaux de poche durcis

Tradelec a développé une suite logicielle permettant aux données saisies sur le terrain d'être automatiquement synchronisées avec le système central lors du retour au commissariat. Les informations n'ont besoin d'être rentrées et traitées qu'une seule fois. Cependant, l'élaboration d'un traitement automatisé pour un tel processus n'a pas été sans difficultés. Une bonne compréhension des procédures et opérations de police était nécessaire, d'où l'importance cruciale d'une étroite collaboration entre les forces de l'ordre et Tradelec. « L'identification d'infractions est liée à de nombreuses variables qui n'étaient pas simples à intégrer dans le processus, » ajoute Werner Hoogsteyns. « Mais nous avons cru en ce projet et sommes ravis de l'avoir mené à bien. »

Pour la sélection des terminaux de poche utilisés par nos agents de terrain, un certain nombre de critères à respecter avaient été établis tels que la robustesse, la lisibilité de l'écran, la facilité d’utilisation et l'autonomie de la batterie. Il était également nécessaire que l'appareil soit utilisable quelles que soient les conditions climatiques. C'est donc tout naturellement que la tablette de poche durcie Toughpad FZ-X1 de Panasonic s'est imposée comme le choix idéal.

« Le FZ-X1 permet à nos agents de photographier directement l'infraction et d'entrer ensuite toute autre information nécessaire instantanément. Les services de géolocalisation attribue à chaque infraction un lieu et une heure, économisant ainsi énormément de temps », explique Werner Hoogsteyns.

Efficacité administrative

Pour des raisons de sécurité, il n'y a pas de connexion sans fil entre la tablette Toughpad et le système informatique central de la police. Lorsque les agents retournent au commissariat, ils placent les terminaux dans leur station d'accueil. Les informations sont alors automatiquement téléchargées sur le système informatique de la police et la batterie se recharge. La synchronisation automatique des données réduit les possibilités d'erreurs. Il ne reste plus qu'à vérifier si les données du véhicule correspondent à celles enregistrées dans la base de données de la Direction pour l'Immatriculation des Véhicules (DIV). Ce travail peut cependant être effectué par un assistant administratif pour que les agents puissent retourner rapidement sur le terrain et continuer leur importante mission.

Plus de policiers dans les rues

Le service de sécurité routière de Brasschaat est particulièrement satisfait de cette nouvelle plate-forme.

La productivité et l'efficacité ont été énormément améliorées et les agents de police peuvent désormais se concentrer sur le véritable travail de police en étant davantage présents dans les rues. « Grâce aux Toughpad FZ-X1, le temps nécessaire au traitement administratif d'une infraction a été réduit en moyenne de plus de cinq minutes à moins de deux minutes. Avec 6500 infractions par an, cela représente une économie de plus de 325 heures », estime Werner Hoogsteyns. « Nos agents peuvent ainsi passer plus de temps dans les rues et assurer plus efficacement la sécurité », ajoute-t-il.

À l'avenir

Le temps économisé grâce à Tradelec et le Toughpad de Panasonic est colossal. Le service de la police de Brasschaat envisage donc maintenant d'étendre la solution à d'autres applications de la police afin de minimiser les redondances et de créer un système plus homogène. « Nous travaillons au développement d'une organisation plus efficace et effective pour la police du futur. Une organisation avec moins d'administratif et plus d'agents dans les rues, pour que tout le monde y soit gagnant », conclut Werner Hoogsteyns.