• RTBF innove avec un nouveau studio radio/TV

RTBF innove avec un nouveau studio radio/TV

Le projet a remporté la médaille d'or dans la catégorie Nouvelles technologies et la médaille d'argent dans la catégorie Média et divertissement aux Trophées de la vidéo en ligne 2016.

En septembre 2015, la Radio Télévision Belge Francophone (RTBF) a dévoilé un nouveau studio radio/TV personnalisé. La RTBF souhaitait que le projet utilise des technologies de pointe, et a choisi Panasonic pour installer un système personnalisé offrant des fonctions audiovisuelles et de commande.

Le studio contient en tout neuf caméras AW-HE120 contrôlées par un panneau de commande à distance AW-RP120, ainsi que 36 écrans TH-47LFV5W formant quatre murs vidéo de 3 écrans sur 3.  

« L'idée était de construire un studio radio/TV entièrement géré et commandé par les diffuseurs radio » explique Olivier Waty, Responsable du secteur Développements Technologiques chez RTBF.

« Le nombre de techniciens devait être réduit pour garantir une efficacité optimale, et l'équipement devait être simple d'utilisation tout en continuant à offrir une image claire des programmes radio diffusés. En même temps, il fallait pouvoir intégrer facilement différents types de contenus, animés ou non, audio et vidéo, tirés de sources variées. »

 

Une qualité d'image optimale

Pour choisir les caméras, le critère le plus important de la RTBF était la qualité d'image. « Nous avons comparé plusieurs fabricants et Panasonic s'est clairement démarqué parmi ses concurrents. Les sept membres de mon équipe sont immédiatement tombés d'accord » a déclaré Olivier Waty.

Le choix des écrans pour les murs vidéo a été effectué en considérant les mêmes critères de qualité. « Nous avons opté pour les écrans Full HD de Panasonic car, à l'instar des caméras, ils offrent une qualité d'image impressionnante. Les écrans affichent le décor du studio. Il fallait donc absolument garantir une image parfaite et des transitions optimales. De plus, les bords des écrans sont très fins, ce qui améliore le rendu de l'image sur les murs vidéo. » 

 

Seulement trois opérateurs pour piloter le studio

Le deuxième critère de la RTBF était de disposer d'un système simple d'utilisation, ne nécessitant qu'une formation minimale. Trois techniciens seulement travaillent dans le poste de commande. Ils doivent donc être polyvalents : chacun effectue le travail habituellement réalisé par plusieurs personnes dans un studio classique.

Le technicien audio est chargé de toute la partie audio d'une émission radio. L'opérateur visuel (chargé du mixage) gère les neuf caméras et les autres sources vidéo disponibles dans le studio Media 1. Il lance également les vidéos à l'antenne, sélectionne les plans, passe d'une caméra à l'autre, prépare les commandes d'affichage multiple, entre autres tâches.

C'est le panneau de commande tactile qui lui permet de remplir tous ces rôles. Cette interface entièrement personnalisable a été soigneusement conçue par RTBF en collaboration avec Panasonic.

La plupart des caméras sont préréglées et peuvent être mise en service d'une simple pression sur l'écran tactile qui permet de sélectionner la caméra, d'effectuer des zooms avant et arrière, de glisser et déposer des contenus, etc.

L'opérateur visuel peut également prendre le contrôle des caméras manuellement, grâce au contrôleur AW-RP120 extrêmement intuitif. Le troisième intervenant est le producteur éditorial. Il peut envoyer toutes sortes de contenus provenant de sources extérieures à l'opérateur chargé du mixage (par exemple un clip vidéo sur YouTube) pour qu'il le diffuse à l'antenne. Il contrôle également les murs vidéo et les images qui y sont diffusées, se charge du sous-titrage, des fils RSS, de la diffusion des jingles et de l'éclairage studio obtenu exclusivement par des lampes à LED.

« L'automatisation du système est une aide précieuse sur tous les plans » explique Olivier Waty. « Par exemple, lorsque l'opérateur du son utilise un jingle, le système le reconnaît immédiatement et envoie les images correspondantes au directeur éditorial, ou les affiche directement sur les murs vidéo. Et le système est capable d'apprendre par lui-même : nous avons l'impression qu'il fait partie de l'équipe, en quelque sorte. »

 

Murs vidéo

Le studio radio est constitué d'un panneau de contrôle central triangulaire pour les animateurs et leurs invités, entouré de quatre murs vidéo HD de 3 écrans sur 3 qui diffusent les images du décor. Deux de ces murs sont montés sur un rail pour pouvoir former une immense surface composée de 6 écrans sur 3.

Les huit caméras HE120 Panasonic sont réparties autour du studio afin d'en capturer tous les angles. Une neuvième caméra est installée dans le poste de commande pour filmer le centre d'appel et améliorer le niveau d'interactivité de l'émission. De plus, le studio dispose de deux raccordements permettant de brancher les caméras d'épaule en cas de besoin spécifique.

« Panasonic a adapté les caméras aux besoins particuliers du studio : à notre demande, ils ont installé un voyant témoin plus imposant, ainsi qu'un meilleur système de refroidissement pour réduire le bruit des caméras. Leur équipe a vraiment fait un travail exceptionnel. Et grâce à l'interface opérateur pour les caméras, nous avons pu développer un logiciel répondant parfaitement à nos besoins. Cette collaboration a été un franc succès. » ajoute Olivier Waty.